• Une girafe sur le toit du monde

     

    Voici le nouveau livre de Sophie Daxhelet

    Une girafe sur le toit du monde, A pas de loups éditions (en vente sur leur eboutique ou chez votre libraire préféré) 

    La rencontre dans la savane africaine d’une girafe et de Sükh, venu du pays des Montagnes célestes en montgolfière. C’est le début d’un grand voyage périlleux à bien des égards.

    Les illustrations de l’album sont réalisées au fusain, tracé en lignes souples et franches, contrastant avec des touches de couleur jaune peinte à la gouache.

    Un très beau rêve en bichromie qui nous emmène jusqu'à l'Himalaya.

     

    Une girafe sur le toit du monde   

    Une girafe sur le toit du monde 

     

    Une girafe sur le toit du monde

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le rêve de la girafe vu par mes élèves :

    Une girafe sur le toit du monde                     Une girafe sur le toit du monde

     

    Une girafe sur le toit du monde                          Une girafe sur le toit du monde

    L'AVIS DE RICOCHET

    Avec ses belles taches noires et son regard méditatif, la girafe semble à l’étroit dans la mince page longue. Elle rêve d’Anapurna. Pas facile pour une girafe. Alors, magiquement, surgit une montgolfière pilotée par un Mongol, Sükh, et ils engagent ensemble un voyage dans l’air, dans l’eau et sur terre jusqu’au sommet… Les péripéties sont pleines de fantaisie. Complètement loufoque, l’illustration développe l’irréalité de la narration. Lorsqu’elle monte dans la nacelle, « la girafe essaie de se faire toute petite, toute légère », on voit bien qu’elle ne va pas y arriver : elle déborde de la nacelle et ses pattes avant pendent lamentablement par-dessus bord ! Le graphisme joue avec la haute taille de l’animal et de la page. En mer, la tête de la girafe dépasse alors qu’autour de ses pattes nagent tortue, poissons et crabes. Les rencontres sur terre sont très drôles : éléphants d’Asie et tigres du Bengale s’étonnent de voir Sükh grimpé sur le dos de la girafe. La complicité s’installe et arrivés face à la montagne, ils rêvent chacun à un autre ailleurs. Ce voyage imaginaire a plein de charme.
     
    Danielle Bertrand 

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique